Chaque matin il lui faut sa dose. Son verre d’eau du robinet avec son comprimé de Prozac. D’autres c’est de l’huile essentielle de géranium dans un peu de sodium. Heureux les bien portants qui ignorent les joies des médocs et de la coke. Eh oui ce qu’il sied à cet homme assiégé… c’est une bonne bibine quotidienne de fluoxétine. Ainsi il est moins sujet aux anxiétés morbides, aux troubles obsessionnels compulsifs, aux stress traumatiques, aux frayeurs paranoïaques, aux envies de suicide, aux hallucinations schizophréniques, aux phobies, aux comportements asociaux, aux humeurs dysphoriques. Sans ses psychotropes il ne serait pas au top, avec il devient une véritable lope. C’est fou dans notre belle société ce que la médecine peut faire pour la santé de ses malades !

Vol-au-dessus-dun-nid-de-coucou  Coin-coin !

Publicités

6 commentaires sur « Pour en finir une bonne fois pour toutes avec… les antidépresseurs »

  1. Je plains les malades qui « ont quelque chose » , ce quelque chose qui les accompagne partout et qu’ils n’ont ni cherchée ni voulue. Par contre je suis perplexe en ce qui concerne ceux qui choisissent une vie si malsaine que seuls des « soins » peuvent la leur rendre supportable.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s